Du sens,
de la
consistance
et de
la passion »

egofacto
vu par
Fabienne Antoniewski journaliste

Voilà un angle intéressant pour traiter du parfum !
Une approche qui nous change des traditionnels refrains sur la séduction à 3 sous, l'hédonisme expliqué à mon chien et autres crédos ramollos dont on nous abreuve à longueur de temps. En choisissant ce point de vue, Pierre Aulas (éminence grise des parfums Thierry Mugler et Chloé notamment) interroge pourtant les mêmes ressorts de nos usages olfactifs.
Mais il le fait avec intelligence, légèreté et surtout avec une finesse de professionnel aguerri qui se traduit autant par la qualité des jus que par celle du projet dans sa globalité.
De clins d'œil en jeux de mots et d'allusions culturelles en références artistiques, le nom de chacune des 7 fragrances qui composent la collection EGOFACTO donne déjà un savoureux aperçu de l'esprit de la marque. POOPOO PIDOO, FOOL FOR LOVE, ME MYSELF AND I, PRENDS GARDE A TOI, SACRE CŒUR, PIEGE A FILLES ET JAMAIS LE DIMANCHE déclinent avec beaucoup d'humour et au moins autant de poésie, les facettes conscientes ou inconscientes de notre rapport à la séduction.
Mais ce qui rend l'histoire encore plus plaisante, c'est qu'elle ne se contente pas de ficelles stylistiques pour entrer dans la grande confrérie des niches à parfums.
La promesse est tenue, il y a du sens, de la consistance et de la passion dans chaque aspect et jusque dans les moindres détails du projet. De la conception à la réalisation, la cohérence est totale et c'est précisément là qu'EGOFACTO gagne le pari de cette parfumerie dite alternative, parfois hélas plus friande d'étiquette et de buzz médiatique que d'esthétique rigoureuse de la « chose olfactive ».
C'est beau, ambitieux mais sans démesure, singulier mais ni abscons, ni expérimental, bref, par les temps qui courent, autant dire une authentique curiosité dans l'univers de la parfumerie.